Yoga & Alimentation

Que nous dit le Yoga a propos de l'alimentation? Existe-t-il des règles ou des conseils à suivre? Quel est le lien entre le Yoga et le végétarisme? Je réponds à toutes vos questions sur l'alimentation et le Yoga!

Qu’est-il recommandé de manger quand on est un Yogi du XXIe siècle ? C’est une question qu’on m’a déjà posée quelques fois ce qui m’a amenée à écrire cet article. Existe-t-il certaines règles à respecter ? Des conseils sur le bon régime alimentaire ? Quelle place devrait prendre la nourriture dans notre vie et dans notre pratique du Yoga ? Voici quelques unes des questions que je me suis posée, tout en jetant un œil sur mon propre régime alimentaire.

tomato-garden copyÉvidemment, on ne vous répétera jamais assez qu’il faut manger équilibré. Je ne vais pas vous dire le contraire ! Vous trouverez d’ailleurs des livres entiers sur le sujet ! Je ne vais donc pas m’appesantir là-dessus mais plutôt essayer de voir ce que le Yoga nous dit a propos de l’alimentation.

Ahimsa : la non-violence (non, il ne s’agit pas de traiter la tomate qui se trouve dans votre assiette avec respect!)

En me référant aux Sutra de Patanjali, je pense qu’il y a un principe qui peut nous intéresser : Ahimsa, la non-violence. D’après ce principe, il faut éviter de blesser ou de nuire tout être vivant, nous-même inclus. Mais avant de me précipiter sur le thème du végétarisme qui intrigue beaucoup, je pense qu’il faut d’abord envisager la nourriture comme ayant non seulement un impact sur notre organisme, mais aussi sur les personnes qui la produisent. Une manière de mettre en pratique Ahimsa pourrait donc consister à essayer de prendre conscience du chemin de l’aliment à notre assiette et de consommer une nourriture qui n’a pas eu un impact négatif (ou un impact négatif limité) sur son environnement ou sur les gens qui l’ont produite. Bien sûr, le meilleur moyen pour cela est de cultiver sa propre nourriture ! Prendre le temps, mettre sa conscience dans une telle activité est une très belle chose à faire. Malheureusement, nous n’avons pas tous un potager ou le temps pour cultiver de beaux légumes !

Consommer une nourriture saine

IMG_0826
Nous avons très peu de renseignements sur la nourriture que nous achetons en supermarché (nous ne savons d’ailleurs pas exactement ce qui se trouve dans certains plats cuisinés!). Un bon moyens pour manger de la nourriture de qualité et connaître sa provenance peut donc consister à avoir un jardin partagé, à participer à une AMAP (il s’agit d’une coopératives où un groupe de gens s’accorde pour consommer un panier de produits par semaine chez un ou plusieurs agriculteurs. Toutes les semaines, vous récupérez votre panier déjà garni au même endroit) ou à La Ruche qui dit Oui (dont le principe est très simple ! Les producteurs mettent sur la toile leur production de la semaine, on clique sur ce qu’on souhaite acheter, on se rend à une rendez-vous hebdomadaire où vous pourrez connaître le fermier qui a cultivé cette belle salade avec amour, et c’est dans la poche!). Il existe également de plus en plus de bons magasins Bio ou des Biocoop (qui ont en plus à cœur de livrer des produits équitables).

L’Ayurveda, science de la vie et sagesse ancestrale de l’Inde

Dans les sagesses anciennes de l’Inde, l’Ayurveda traite également de la nourriture. Et pas qu’un peu !
L’Ayurveda est une médecine ancestrale (on retrouve déjà des traces en 2500 av. J.-C.!) et hollistique. Elle puise ses racines dans les mêmes textes qui fondent la tradition du Yoga. On pourrait éventuellement la comparer à la médecine chinoise puisqu’il s’agit également d’une médecine préventive qui travaille avec les énergies subtiles et les éléments.
Expliquer ce qu’est l’Ayurveda et comment elle fonctionne n’est pas le sujet de cet article. Disons simplement que chaque être humain est composé de « dosha » ou « humeurs » : Vata (combinaison de l’éther et de l’air), Pitta (combinaison du feu et de l’eau) et Kapha (terre et eau). Chacune de ces humeurs se trouvent réparties de manière différente chez chaque individu (il existe des sous-dosha qui permettent d’affiner ces combinaisons).

Un petit classement des aliments

Pour l’Ayurveda, la nourriture possède également certaines qualités (mais le temps et l’espace où nous nous trouvons possèdent également ces qualités, un peu comme le Yin et le Yang). Il y a Satva, associé à la vitalité, Rajas que l’on associe à l’énergie et Tamas qui pourrait être associé à la structure. La nourriture satvique (tels que les fruits frais ou secs, les graines germées, les légumes…) apporte la joie, la force, la conscience et le calme. La nourriture rajastique (légumineuse, produits litiers, céréales, graisse…) apporte le mouvement, l’énergie et la résistance. Quant à la nourriture tamasique (viande rouge, sucre blanc, nourriture conditionnée…), consommée en excès, elle peut apporter l’immobilité, la paresse ou la lourdeur. Il est important pour la médecine ayurvédique de manger ces aliments de manière à équilibrer nos doshas afin de prévenir les maladies.
Il ne s’agit que d’un minuscule aperçu et chaque aliment est rangé en fonction de son goût, de ses qualités, de sa polarité et de ses effets sur l’organisme.

Mais l’Ayurveda, c’est bien plus que ça !

IMG_0827Ce que l’Ayurveda dit également ce que ce qui a de l’importance, ce n’est pas juste la nourriture qui se trouve dans votre assiette mais tout le processus qui vous amène à ingurgiter cette bouchée ! De même qu’un docteur ayurvédique va considérer son patient dans tout son contexte (sommeil, climat, environnement, personnes proches, stress, travail…), la nourriture en Ayurveda doit être considérée de la terre où elle a grandi à l’estomac qui va la digérer. La quantité de soleil, l’environnement, les qualités de la plante ou de l’animal (si ça court beaucoup ou peu, si ça grimpe ou si c’est bas etc…), les conditions de récolte ou d’abattage, le transport et même l’humeur du fermier comptent ! La façon dont on mange les aliments est également primordiale (l’heure des repas, manger assis ou debout, en parlant ou en silence…).

Bien cuisiner, c’est bien manger, non ?

Bien évidemment, la façon de cuisiner importe également. Cela fait même partie intégrante du processus de manger ! Prendre le temps de cuisiner, est non seulement un don pour soi et pour les autres, mais c’est aussi un très bon moyen d’être dans l’instant présent. Avez-vous déjà pétri une belle pâte à pain douce et lisse ? Enfoncé vos doigts dans un pot de riz ou de lentilles ? Vous êtes-vous déjà émerveillé devant le jaune incroyable du curcuma dans l’huile ? Senti avec délice l’odeur douce du gâteau qui cuit dans le four ? (Quoique, pour ce dernier, il n’est pas nécessaire de cuisiner ! Je vous vois venir petits malins!)
Voilà également ce que l’Ayurveda nous apprend !

Il en est quoi du végétarisme ?

J’ai beaucoup entendu dire par ailleurs, que le Yoga devait être associé au végétarisme. Pour être sincère, je n’en sais trop rien. Pour ma part, cela fait 10 ans que je n’ai pas mangé de viande mais seulement sept ans que je pratique le Yoga. Ce que je sais, c’est que par conviction religieuse (pour les Hindouistes, les Jaïn, les Bouddhistes), la plupart des Indiens sont végétariens (ce qui rend les menus très attrayants pour les gens comme moi!). Comme le Yoga puise sa source dans la philosophie et thalila culture indienne, beaucoup de Yogi suivent ce chemin. La viande rouge est par ailleurs réputée pour empêcher la méditation (vous me direz ce que vous en pensez, puisque je ne testerai pas pour vous!)
Ceci dit, je ne dirai pas qu’il faut absolument être végétarien pour pratiquer le Yoga mais je dirais plutôt qu’il est important de mettre de la conscience dans nos assiettes. Je pense également que la façon dont nous produisons la plupart de notre nourriture industrielle fait du tort à notre planète, qu’avec l’élevage industriel nous enlevons leur dignité à des être vivants, que ce type de nourriture peut nous rendre malade. Mais pour en revenir à Ahimsa, je pense aussi qu’il est important de nous traiter avec bonté et de faire ce qui est en notre pouvoir, avec nos propres moyens.

Bon, alors on mange quoi finalement ?

Si vraiment vous êtes passionnés de viande, au lieu d’arrêter d’un coup de manger de la viande (ce qui pourrait peut-être vous paraître insurmontable), pourquoi ne pas instaurer un Lundi Sans Viande chaque semaine ? (ça marche aussi avec le mardi, le mercredi, le jeudi…):)
Si vous avez tendance à faire des excès, pourquoi ne pas instaurer une journée detox par mois où vous ne mangeriez que des jus ou de la soupe claire ?
Si vous avez tendance à manger toujours la même chose, pourquoi ne pas essayer des aliments qui vous semblent incongrus comme les lentilles ou le tofu ?
Si vous avez l’habitude de manger des plats cuisinés, pourquoi ne pas essayer de prendre le temps de vous cuisiner un beau repas avec entrée/plat/dessert tous les dimanches ?

Si vous avez essayé le Yoga (et qu’en plus vous avez aimé!), alors pourquoi ne pas essayer de nouvelles habitudes alimentaires ?

Essayez ! Et n’oubliez pas de partager votre expérience avec moi !


Vous trouverez ci-dessous des livres ou des sites pour approfondir le sujet!

- www.pierrerabhi.org Le site de Pierre Rabhi, humaniste et pionnier de l’agriculture biologique
- www.laruchequiditoui.fr Le site de la Ruche qui dit oui pour “manger mieux, manger juste”
- www.reseau-amap.org L’annuaire des AMAP pour trouver la coopérative la plus proche de chez vous!

- Le Grand Guide de l’Ayurveda de Kiran Vyas (aux éditions Marabout) : pour une vue générale de ce qu’est l’Ayurveda et de ses différents aspects
- Les Plaisirs Gourmands de la cuisine Ayurvedique de F. Pomona (aux éditions Minerva) : pour des recettes végétariennes et ayurvédiques

Bon appétit!

Bibliographie

Bibliographie
Voici une liste de mes livres coups de coeur qui accompagnent ma pratique et ma vie. Bonne lecture!

Je veux découvrir !

Cours collectifs

Union Sportive du Vésinet
Stade des Merlettes
78 Vésinet

Hatha Yoga :
Lundi de 18h00 à 19h
Yin Yoga :
Lundi de 19h à 20h

Contact

Email Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Me suivre

Newsletter

Soyez les premiers informés de tous les événements que j'organise!
Please wait