Union Cosmique - L'infiniment grand

Si vous avez déjà regardé les étoiles, levé vos yeux vers l’immensité du ciel nocturne, vous avez sans doute eu ce sentiment de petitesse. L’infiniment grand s’étale au dessus de nous.  

 DeepFieldHubble

        De ce détail du fameux "Deep Field" de Hubble où on voit plusieurs galaxies sur un même cliché, aux Piliers de la Création, une nébuleuse large de plusieurs années lumières, en passant par les pouponnières d’étoiles qui font et défont les systèmes solaires, notre présence sur cette microscopique terre semble bien insignifiante. 

        Notre univers serait né il y a 13,5 milliards d’années, à la suite d’une immense explosion, appelée le Big Bang. Et même si nous avons pu remonter très loin dans le temps, nous ne savons toujours pas ce qui est à l’origine de la création de notre univers. Nous ne comprenons d’ailleurs pas plus ce qui le constitue à 95%, à savoir la matière noire et l’énergie sombre. Selon certains astrophysiciens pour qui l’Univers serait une bulle, l’énergie sombre, qui accélère l’éloignement des galaxies entre elles, pourrait provenir d’un impact avec un autre univers dont les lois physiques seraient différentes des nôtres. Vertigineux.

        Nous sommes littéralement des grains de sable dans un univers dont les distances dépassent notre entendement. Autour de nous, des milliers de galaxies, constituées de millions d’étoiles, et chaque étoile possédant potentiellement un système solaire constitué de plusieurs planètes. Mathématiquement, il est donc inévitable que la vie ait pu émerger ailleurs. Mais quand on y regarde de plus près, on se rend compte que les conditions pour habiter sur notre planète bleue résultent d’un enchaînement d’événements fortuits mais sans qui la vie, telle que nous la connaissons, n’aurait pas pu émerger. 

 

Galaxy NGC 2397

 

        Notre soleil possède une taille petite, mais pas trop, ce qui est rare dans l’univers (on compte de nombreuses étoiles naines, plus petites, moins lumineuses, une foule d’étoiles binaires, qui fonctionnent par paires ainsi que des étoiles massives et imprévisibles). Notre distance par rapport au soleil nous permet d’avoir de l’eau sous tous les états : solides, gazeux, liquides (c’est le point Boucle d’Or : ni trop chaud, ni trop froid). Jupiter, avec sa forte gravité, capte les gros astéroïdes qui pourraient menacer la terre et qui proviennent des ceintures externes du système solaire. La Terre, suite à un impact avec une autre planète lors de la formation du système solaire, possède une légère inclinaison, ce qui engendre les saisons et permet donc à l’ensemble de la terre d’être habitée par la vie. De cet impact, s’est formée la Lune, qui nous donne les marées et fait ralentir la rotation de la Terre. Le coeur de la Terre est en fusion, ce n’est pas une planète « morte », contrairement à Mars, ce qui génère un champ magnétique qui nous protège des radiations solaires. Ce coeur en fusion, c’est grâce à lui que les continents ont pu émerger. Et je pourrais continuer ainsi longtemps la liste d’événements nécessaires pour nous amener jusqu’à ce post.

 Pillars of Creation

 

        D’un côté, nous avons donc le sentiment que notre existence est insignifiante, sans aucun sens. Beaucoup de gens ont d’ailleurs du mal à s’intéresser à l’astrophysique parce que c’est un constat effrayant. De l’autre côté, le fait de pouvoir faire cette constatation semble un phénomène rare et constitue peut-être une exception. Les bouddhistes considèrent d’ailleurs le fait d’être un être humain comme un privilège. 

        Ce que j’y vois moi, c’est en fait l’opportunité d’un libre arbitre total. Notre existence, si microscopique, n’est qu’un minuscule élément des cycles de vie et de mort de l’Univers. Nous sommes naissance, vie et mort. Nous ne sommes rien d’autre que des particules de ce grand tout. Si je mange une pomme aujourd’hui, cela n’aura aucun impact sur la galaxie d’Andromède. Et si l’humanité choisit de se détruire par la violence, cela n’aura aucune influence sur Bételgeuse. L’Univers continuera simplement son cycle de naissance, vie, mort, sans nous. 

Planetary Nebula NGC 2022

        Nous avons pourtant la chance de recevoir un espace de vie donné, et ce, sur une planète absolument et merveilleusement parfaite pour nous. Un espace dont nous pouvons faire ce que nous voulons. Nous pouvons lui donner un sens, nous pouvons en faire un espace de joie, d’amour, de curiosité. Nous pouvons aussi essayer de faire vivre en nous cet espace cosmique dont nous faisons parti, comme nous y invitent les yogis. Et nous avons aussi le choix de ne donner à ce temps aucune signification, aucune ligne directrice, aucune aspiration spirituelle. Ce choix est chaque jour entre nos mains. Peut-être que le sens de la vie, c'est simplement de vivre.

 

Crédits Photo : Hubble Space Telescope @esa and @nasa

Bibliographie

Bibliographie
Voici une liste de mes livres coups de coeur qui accompagnent ma pratique et ma vie. Bonne lecture!

Je veux découvrir !

Newsletter

Soyez les premiers informés de tous les événements que j'organise!
Please wait