10 Conseils pour trouver la bonne formation de prof de Yoga

Il existe un nombre incalculable de formations pour devenir prof de Yoga et ce n'est pas toujours facile de s'y retrouver! Voici les choses essentielles à savoir avant de vous lancer ainsi que 10 conseils pour choisir au mieux votre cursus.

Vous avez été nombreux à me poser des questions pour savoir comment choisir votre formation de professeur de Yoga. Comme ce choix ne doit pas se faire à la légère, je vous propose un article assez conséquent ! Je vais aborder ce sujet sans langue de bois en vous parlant d’abord des contraintes que ce statut peut avoir sur votre vie. C’est en effet un aspect que vous n’aborderez probablement pas dans votre formation, surtout si c’est une formation à l’étranger (il est difficile pour un enseignant d’évaluer tous les statuts juridiques des tous les pays) ! Je vous donnerai ensuite dix conseils quant aux choix qui s’offrent à vous.

Méditation du matin.

Méditation du matin.

Ce qu’il faut savoir avant de vouloir devenir prof de Yoga

De plus en plus de “concurrence”

Avant toute chose, il est important de ne pas faire ce changement dans votre vie à la légère. Il faut savoir que le statut d’enseignant n’est pas toujours une sinécure. C’est certes un métier passionnant et extrêmement enrichissant mais il n’est pas du tout évident d’en tirer un salaire.
En effet, de plus en plus d’enseignants expérimentés de Yoga mettent en place leur propre formation car c’est une source de revenus non négligeable. Or, ce faisant, de plus en plus de gens se forment par le biais de ces formations et la « concurrence » entre profs devient de plus en plus importante. Il n’est donc pas toujours facile de trouver une place dans un studio.

Des contraintes insoupçonnées

D’autre part, il faudra être prêt(e) à donner des cours quand les gens ne travaillent pas, c’est à dire le soir et le week-end. Et ce n’est pas parce que vous avez votre diplôme en poche que les choses vont se dérouler pour vous comme sur un tapis rouge ! Préparez-vous à passer beaucoup de temps à faire du marketing pour vos ateliers ou vos retraites. BEAUCOUP de marketing ! Il existe aujourd’hui des plateformes qui facilitent la création de sites internet, cependant avoir le sien en tant que prof de yoga indépendant n’est plus une option aujourd’hui, c’est un incontournable. Avoir quelques connaissances en informatique peut donc s’avérer être un plus !

Le statut d’auto-entrepreneur

Vous serez également seul(e) maître à bord, donc ce sera à vous de vous occuper de votre comptabilité et des aspects administratifs de votre job (l’URSSAF est un organisme charmant, vous verrez!). Etre prof de yoga aujourd’hui, c’est souvent être auto-entrepreneur (on travaille à son compte ou en faisant des factures au studio). Au bout de 3 ans (si vous pouvez bénéficier de l’ACCRE, sinon ce taux s’applique directement), vous devrez payer 23% de charges sociales sur tous les sous que vous toucherez. Votre couverture sociale sera relativement mauvaise et il faudra s’accrocher pour cotiser pour votre retraite. Si vous avez des enfants ou des problèmes de santé, mieux vaut avoir un conjoint qui possède une bonne couverture sociale !
Enfin, il sera important de continuer à cultiver votre propre pratique au quotidien, de continuer à vous former. Pas toujours évident quand on a déjà toutes ces contraintes et qu’on ne gagne pas très bien sa vie !

Se poser les bonnes questions avant de se lancer

Pourquoi alors ne pas envisager de garder votre travail et d’enseigner à côté, pour le plaisir ?
Pourquoi ne pas également simplement faire une formation pour approfondir votre pratique ?
Votre entourage est-il prêt à vous soutenir financièrement, du moins pour vos débuts ?
Etes-vous en lien avec un studio qui serait prêt à vous embaucher une fois votre diplôme en poche ?
Possédez-vous un bon réseau ? Des compétences pour créer un site internet ? Des compétences en communication ?
Etes-vous vraiment passionné(e)s par le Yoga ou s’agit-il d’une passade ?
Bref, avant de vous lancer, posez-vous les bonnes questions !

Apprendre les ajustements des asanas, une part importante de la formation.

Apprendre les ajustements des asanas, une part importante de la formation.


Malgré ce tableau un peu négatif, enseigner le Yoga, c’est aussi transmettre sa passion, rencontrer des gens formidables, enrichir sa pratique par le biais de ses élèves, organiser son temps comme on le souhaite (mais c’est tout de même relatif), se remettre toujours en question, se former tout au long de la vie… Cela a aussi ses avantages ! Donc si tous ces aspects ne vous font pas peur, voici une liste de conseils pour vous aider à trouver la formation de vos rêves !

1. Etes-vous fait(e) pour enseigner le Yoga ?

Mon premier conseil, c’est de faire le test ! Avant même de vous inscrire à une formation, donnez quelques cours à votre entourage et à vos amis. C’est le meilleur moyen de savoir si enseigner est une vocation pour vous ! Evidemment, vous n’aurez pas toutes les clés de l’enseignement, mais vous pourrez déjà voir si cela vous plaît, et ce, via un public bienveillant. N’hésitez pas non plus à leur demander une participation financière symbolique. Quand vous enseignerez, vous devrez demander à vos élèves ou au studio de vous rémunérer, et tout le monde n’est pas forcément à l’aise avec cet aspect !

Choisissez un enseignant qui vous inspire. Ici, Geoffrey Gordon, un merveilleux musicien et Bhakti yogi

Choisissez un enseignant qui vous inspire. Ici, Geoffrey Gordon, un merveilleux musicien et Bhakti yogi

2. Le meilleur moyen de trouver sa formation, c’est souvent à travers un professeur que vous aimez

C’est comme ça que j’ai choisi ma formation. J’avais fait plusieurs stages avec Heather Elton, professeur de Vinyasa Yoga, et j’avais été extrêmement inspirée par son enseignement. Je lui faisais donc complètement confiance quant au contenu de la formation qu’elle proposait en Inde. J’avais également la possibilité de faire une autre formation en France mais après en avoir discuté avec des élèves qui avaient suivi ce cursus, je m’étais aperçue que je risquais de ne pas m’y plaire. Le mieux, c’est donc de connaître la personne qui propose la formation puisque vous saurez où vous allez mettre les pieds.
N’hésitez pas non plus à parler de votre envie de vous former à votre professeur de Yoga si il ou elle ne propose pas de formations. S’il vous connait bien, il ou elle saura certainement vous orienter dans vos recherches!

3. Quel style de Yoga ?

Cela peut tomber sous le sens mais le choix du style de Yoga que vous souhaitez pratiquer et enseigner est très important. Si vous pratiquez par exemple le Hatha Yoga, vous risquez d’être déçu(e) en choisissant une formation de Yoga Bikram et vice versa. Il est donc essentiel que la colonne vertébrale de la formation soit constituée d’un style qui vous corresponde et que cela soit clairement indiqué. Cela dit, il est aussi important de rester ouvert et je pense qu’une formation qui ouvre d’autres horizons sur d’autres styles de Yoga est un plus. Méfiez vous cependant des formations « fourre-tout » qui proposent plein de styles sans en dégager un en particulier. Vous aurez toujours la possibilité par la suite de vous former à d’autres pratiques sur des formations plus courtes. J’ai par exemple complétée ma formation avec un programme de 50 heures de Yin Yoga et un programme de 40 heures en Yoga adapté aux personnes victimes de traumatisme. Il existe aujourd’hui des programmes courts de toute sorte : yoga prénatal, yoga pour enfants, yoga régénérant, yoga thérapie… Mais pensez d’abord aux bases avant de vous spécialiser !

Choisir la lignée du Yoga qui vous correspond, c'est essentiel. Ici, les inspirations de Sharon Gannon et David Life, enseignants de Jivamukti Yoga à New York.

Choisir la lignée du Yoga qui vous correspond, c’est essentiel. Ici, les inspirations de Sharon Gannon et David Life, enseignants de Jivamukti Yoga à New York.

4. Le contenu de la formation

Etant donné le coût d’une formation, je pense que c’est une bonne chose que le cursus que vous choisirez possède différents intervenants. A mon sens, avoir différents sons de cloche permet de s’ouvrir à différentes approches, de se poser des questions. Le Yoga ne se limite pas à la pratique de postures, loin de là. Une formation est donc l’occasion de découvrir toute la richesse de cette tradition millénaire.
Je pense également qu’il est important d’avoir des intervenants spécialisés dans leur domaine. Un formateur qui a un background en fitness, en nutrition et en Yoga ne vous enseignera pas les mêmes choses qu’un enseignant qui a suivi des études de sanskrit ou a été formé par Sri K. Pattabhi Jois à Mysore. J’ai eu pour ma part la chance d’avoir une formation dont l’intervenante principale était une professeur expérimentée de Vinyasa, mais aussi d’avoir un professeur de philosophie du Sâmkya et de méditation formé en Inde à la littérature hindouiste, un intervenant spécialisé dans l’anatomie du mouvement, et des cours de yoga régénérant, d’Ayurveda, de Bhakti yoga, de philosophie Vedanta et ce, avec différentes enseignants.
Veillez donc à ce que le contenu de la formation propose un enseignement de philosophie par un ou plusieurs enseignant(s) qualifié(s). Trop de formations passent aujourd’hui cet aspect à la trappe. Or le Yoga est une philosophie millénaire et il ne faut pas l’oublier !

Choisissez une formation avec des enseignants spécialisés. Ici, Chris Kummer, professeur d'anatomie du mouvement.

Choisissez une formation avec des enseignants spécialisés. Ici, Chris Kummer, professeur d’anatomie du mouvement.

5. Les garanties minimum, le label Yoga Alliance

En France, il faut savoir que la profession de professeur de Yoga n’est pas règlementée ce qui signifie que personne ne va vérifier si votre diplôme est valable et en quoi il consiste. N’importe qui peut donc se proclamer prof de yoga du jour au lendemain. Cela dit, si vous voulez travailler dans un studio, on vous demandera une copie de vos diplômes. Le monde du Yoga n’est pas si étendu que ça et pour un enseignant chevronné, il n’est pas trop compliqué d’aller vérifier si votre diplôme est valable et en quoi il consiste. D’autre part, vous devrez souscrire à une assurance professionnelle et là aussi, on vous demandera une copie de vos diplômes.
Il existe aujourd’hui un organisme américain qui s’appelle la Yoga Alliance et qui certifie les formations. Cela signifie qu’elle vérifie que la formation possède un certain nombre d’heures de pratique, d’ajustements, de philosophie, d’anatomie et de « business of yoga ». Cela ne garantit en rien le contenu et la qualité de l’enseignement mais c’est déjà ça.
Il existe plusieurs niveaux de formation selon la Yoga Alliance, 200 heures, 500 heures, 800 heures et 1000 heures. Vérifiez que la formation que vous voulez faire figure dans le listing du site de la Yoga Alliance. C’est une garantie minimum.
En France, peu de formations répondent à ce label, mais cela ne veut rien dire car en France, on n’aime pas faire comme les autres ! Si la formation que vous visez ne possède pas le label Yoga Alliance, vérifiez bien les différents modules proposés et demandez à d’anciens élèves ce qu’ils en ont pensé.

Un nombre limité de participants permet de pouvoir poser plus facilement des questions.

Un nombre limité de participants permet de pouvoir poser plus facilement des questions.Ici, ma formation de Yin Yoga avec Bernie Clark et Diana Batts.

6. Posez vos questions

Comme je viens de le dire, n’hésitez pas à demander à l’organisateur les coordonnées d’anciens élèves pour savoir ce qu’ils ont pensé de la formation. N’hésitez pas non plus à poser toutes les questions qui vous semblent importantes à votre formateur avant de prendre votre décision. Le nombre de participants par exemple est un bon indicateur. Etre 50 dans un cours, ce n’est pas la même chose qu’être 12. Plus le nombre de participants est restreint, plus vous aurez l’opportunité de poser vos questions et d’être bien accompagné. La manière dont le formateur répondra à vos interrogations vous permettra également de voir si vous avez un bon « feeling ». Laissez parler votre intuition !

7. Vérifiez que la formation « sélectionne » un minimum ses participants

Certaines formations ne vous demanderont aucun prérequis, juste de leur verser un acompte pour valider votre inscription. Dans ce cas, méfiez-vous, il pourrait bien s’agir d’un attrape touriste ! On ne devient pas professeur de Yoga sur un coup de tête et il me semble essentiel qu’une formation exige de ses participants un minimum de deux ans de pratique assidue. Il est également important que l’organisateur connaisse vos motivations, votre parcours, votre expérience du Yoga et votre condition physique. Si on ne vous demande rien de tout cela, c’est louche et vous risquez de vous retrouver dans une formation de moindre qualité.

8. Formation courte ou formation longue ?

De plus en plus de cursus validés par la Yoga Alliance proposent un mois intensif de formation pour le premier niveau, c’est à dire 200 heures de formation. C’est ce que j’ai fait. D’aucun diront qu’il s’agit d’une formation trop courte pour pouvoir enseigner. Je ne suis pas tout à fait d’accord là dessus ! En effet, votre formation dépendra aussi beaucoup de ce que vous en faites, de votre passion, de votre engagement, de votre volonté de continuer à vous former tout au long de votre vie et de la personne que vous êtes. Le choix d’une formation intensive ou sur plusieurs années, dépendra donc de vous, de vos activités et de votre personnalité. Les deux ont leurs avantages et leurs inconvénients !
Choisir une formule en immersion (un mois intensif), c’est aussi se plonger complètement dans la pratique. Vous aurez alors l’occasion de voir si l’enseignement est vraiment fait pour vous. Si pratiquer tous les jours pendant 2h, vous lever à 5h30 du matin pour aller méditer, passer de longues après-midi à écouter un professeur vous parler des sutras de Patanjali, vous semble insurmontable, alors peut-être que l’enseignement du Yoga n’est pas fait pour vous. En immersion, vous avez aussi la possibilité de côtoyer vos enseignants tous les jours et donc de leur poser toutes les questions que vous souhaitez.
Cela dit, la formule sur plusieurs années peut peut-être mieux vous convenir aussi ! Certaines personnes préfèrent prendre leur temps, étudier les choses petit à petit pour pouvoir les intégrer progressivement à leur vie. La formation sur plusieurs années a également l’avantage qu’elle se déroule souvent sur plusieurs petites périodes. Il est donc possible de combiner une activité professionnelle avec votre cursus. C’est probablement une manière plus traditionnelle de se former, et donc plus en accord avec la philosophie du Yoga. Cela dit, ce n’est pas parce que les formations sont longues qu’elles seront de qualité et elles sont souvent plus chères aussi !

Reprendre des cours et ingurgiter beaucoup d'informations ne doit pas vous effrayer! Un cours au centre Kripalu.

Reprendre des cours et ingurgiter beaucoup d’informations ne doit pas vous effrayer! Un cours au centre Kripalu.

9. Les tarifs

Mauvaise nouvelle, une formation coûte cher… C’est comme ça ! Les enseignants prennent énormément de temps à préparer leur formation, ils ont eux-même dépensé beaucoup de sous pour se former, ils doivent payer la location des locaux et souvent, le tarif inclut le logement et les repas, coûts non négligeables.
Mon conseil quant au prix est de ne pas choisir votre formation comme vous achèteriez un frigo. Ne faites pas rentrer le prix comme premier critère de sélection. Il vaut mieux parfois dépenser 500 à 1000€ de plus, si vous êtes sûrs que la formation choisie en vaut le coup. Remarquez, si vous achetez un frigo, vous préférerez peut-être mettre plus de sous pour une machine de qualité qui ne tombera pas en panne dès sa date d’obsolescence programmée dépassée ! Je pense que quand on veut quelque chose, il faut se donner les moyens de le faire. Si vous n’avez pas les sous sur votre compte, économisez, faites des petits boulots. Vous vous sentirez d’autant plus fiers si vous avez mis toute votre énergie à réaliser votre rêve.

L'Inde, un pays où la spiritualité est partout présente.

L’Inde, un pays où la spiritualité est partout présente.

10. Le lieu

Ce ne sont pas les destinations qui manquent ! Vous trouverez beaucoup de formations en Inde, en Thaïlande, à Bali, en Australie… C’est une bonne chose de visiter l’Inde, berceau du Yoga, pour mieux en comprendre la culture. C’est un pays immergé par la spiritualité et donc un lieu idéal pour approfondir sa pratique. Mais ce n’est pas non plus une nécessité absolue. Selon les pays, les tarifs peuvent également être plus ou moins élevés parce que le logement y sera plus ou moins cher. Prenez aussi en compte le fait que le prix de la formation inclue le logement et les repas ou non.
Pourquoi ne pas faire une formation dans un lieu paradisiaque ? Cela n’enlèvera rien à l’enseignement prodigué ! La plupart des formations à l’étranger sont en anglais, donc si vous ne maîtrisez pas la langue de Shakespear, ce sera à éviter mais il existe aussi des formations à l’étranger données en français.
Après, faire sa formation en France vous évitera de devoir dépenser des sous dans un billet d’avion et c’est parfois plus pratique pour des raisons logistiques.
Le choix du lieu dépendra donc de différents paramètres et de vos aspirations !

Suivre une formation, c'est aussi se faire des amis pour la vie! Les participants à ma formation avec qui j'ai passé des moments inoubliables. Malgré la distance, nous sommes toujours en contact!

Suivre une formation, c’est aussi se faire des amis pour la vie! Quelques uns des participants à ma formation avec qui j’ai passé des moments inoubliables. Malgré la distance, nous sommes toujours en contact!


En conclusion, suivez votre instinct et faites vous plaisir. Une formation est un moment merveilleux d’apprentissages et de rencontres, alors profitez-en à fond ! Et si au terme de votre formation vous réalisez qu’enseigner n’est pas votre tasse de thé, ce n’est pas grave (c’est arrivé à une de mes collègue au cours de ma formation). Vous vous serez ouvert de nouveaux possibles, vous garderez avec vous des souvenirs inoubliables et sans doute quelques amis pour la vie !


Voici quelques liens vers des teacher trainings que je vous recommande dans des centres ou avec des enseignants que je connais. Malheureusement, ils sont tous en anglais!

- Le site de ma professeur Heather Elton avec qui j’ai fait ma formation de vinyasa Yoga : www.eltonyoga.com (c’est moi sur la dernière photo du Goa TT !)
- Le site de mon professeur de philosophie qui propose différentes formations en Inde et à Bali : www.beyond-the-asana.com
- Le site de Rachel Zinman et John Weddepohl, un couple qui propose un training de Hatha Yoga, Tantra et Ayurveda à Byron Bay en Australie : www.rachelzinmanyoga.com
- Le site des studios Semperviva à Vancouver qui propose différentes formations avec des enseignants de renommée internationale : www.semperviva.com
- Le site du Centre Kripalu aux Etats-Unis qui propose des formations de Yoga Kripalu (une branche du vinyasa) et beaucoup d’autres formations : www.kripalu.org (le centre est en pleine nature et possède un sauna et un jacuzzi, ce n’est pas négligeable!)

 

Bibliographie

Bibliographie
Voici une liste de mes livres coups de coeur qui accompagnent ma pratique et ma vie. Bonne lecture!

Je veux découvrir !

Cours collectifs

Union Sportive du Vésinet
Stade des Merlettes
78 Vésinet

Hatha Yoga :
Lundi de 18h00 à 19h
Yin Yoga :
Lundi de 19h à 20h

Contact

Email Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Me suivre

Newsletter

Soyez les premiers informés de tous les événements que j'organise!
Please wait