3 “Mauvaises” Habitudes à mettre en pratique au quotidien pour LACHER PRISE !

Voici 3 habitudes que l'on vous déconseillera de pratiquer si vous souhaitez lâcher prise!

IMG_2622
Il y a quelques temps, je suis tombée sur un article écrit par une prof de Yoga qui donnait quelques trucs pour lâcher prise. Son premier conseil était d’arrêter de procrastiner. Ca m’a fait sauter en l’air ! (Oui, en tant que yogi confirmée, on a beaucoup tendance à léviter!)

Selon moi, se placer dans le lâcher prise, c’est avant tout se placer dans l’Etre plutôt que dans le Faire.

 

Or, arrêter de procrastiner, cela revient à dire : agissez tout de suite ! Je suis bien d’accord, la procrastination, ce n’est pas bien. Mais j’ai plutôt l’impression que ce genre de discours ne fait qu’alimenter les croyances du XXIe siècle : aka « je fais, donc je suis ». On est bien loin de la philosophie du Yoga.

Voici donc, à mon sens, les habitudes qui m’aident au quotidien à être dans l’Etre plutôt que dans le Faire, à donner de l’importance au chemin plutôt qu’au but et qui ont pour résultat de m’aider à suivre le courant de la vie plutôt que de lutter contre. Attention, ces conseils sont totalement subversifs !
City

Lâcher prise sur la performance : Je respecte mes cycles naturels.

Nous ne sommes pas des robots. Et on a souvent tendance à l’oublier. Aujourd’hui, nous nous devons d’être heureux, performants, au top, tout le temps. Nous devons avoir une sexualité épanouie, être en forme physique et mentale en permanence. Si ce n’est pas le cas tous les jours, c’est probablement que quelque chose ne tourne pas rond chez nous. Hé bien je vous annonce une bonne nouvelle ! Il est tout à fait normal d’avoir des hauts et des bas, d’avoir des moments où on se sent très en forme et d’autres où on se sent tout raplapla, des moments où on se sent en symbiose avec son partenaire et d’autres où ce n’est pas le cas. Les taoïstes l’avaient bien compris, il appelaient ça le Yin et le Yang. Ils considéraient qu’il ne pouvait pas y avoir de Yin sans Yang et vice versa.

Nous avons profondément besoin de moments où nous sommes dans l’action et d’autres où nous nous reposons. On ne peut pas fonctionner à 100% tout le temps. C’est mauvais pour notre santé. Dans mon cas, je sais que quelques jours avant mes règles, je vais avoir un jour où je vais avoir un gros coup de blues. Quand je résiste à ça et que je me dis : « mais non, tout va bien, fais ci, fais ça », en général, je ne fais que prolonger mon calvaire. Du coup, j’ai appris à repérer ces moments et quand je les sens venir, je plonge dedans mais alors, complètement, entièrement ! Je remonte ma couette jusque sous mon menton et je me fais une journée totalement improductive. Le lendemain, je me sens de nouveau fraîche et prête à repartir du bon pied.

Mon conseil : apprenez à vous connaître, à connaître vos cycles ; respectez ces cycles en vous accordant le repos nécessaire, mais surtout, n’y allez pas à moitié !

Plongez vous complètement dans l’improductivité, roulez vous dedans, et surtout, assumez le complètement!

 

D’ailleurs, en Yoga cela fonctionne aussi comme ça : on fait des dizaines d’asanas mais c’est la qualité de la relaxation finale qui nous apportera tous les fruits ne notre pratique.

Paysage

Lâcher prise sur le succès : Je me donne la permission de me tromper et de faire des erreurs.

Voilà un concept qui est totalement subversif aujourd’hui! Il se trouve que dans notre société, redoubler une classe, fermer une entreprise, changer d’orientation, rater ses études,foirer un entretien, divorcer, se séparer… ; toutes ces choses sont considérées comme des « échecs ». Or, il est parfois (et même souvent, pour ne pas dire toujours), nécessaire de se tromper pour pouvoir mieux rebondir. Un enfant/un jeune adulte a parfois besoin de plus de temps pour se sentir à l’aise avec son environnement et pour pouvoir s’épanouir par la suite, on dit qu’un entrepreneur ouvre en général trois entreprises avant d’avoir le succès escompté, un divorce peut nous apporter de nouvelles possibilités, de nouvelles rencontres…

Moi même, je suis une fervente partisane de l’échec ! J’ai fait du Droit pour devenir prof de Yoga, j’ai raté des entretiens mais je réalise que si je les avais réussi, j’aurais été assez malheureuse, j’ai voulu ouvrir mon studio de Yoga mais finalement je me suis rendue compte que cela ne me correspondrait pas. Oui, je me suis trompée. Mais heureusement ! Car aujourd’hui, je sais mieux ce que je veux et je suis beaucoup plus à l’aise avec mes choix de vie.

En me trompant, j’apprends des choses sur moi et je m’ouvre d’autres possibles.

 

Faites confiance en l’Univers. Si vous êtes fait pour faire quelque chose, cela se fera.

Roses

Lâcher prise sur ses jugements : J’accepte les choses telles qu’elles sont, pas comme elles devraient être.

Là on est dans un concept très yogique et je n’invente rien ! Cela s’appelle le santosha, le contentement, et cela se trouve dans les Sutras de Patanjali. Nous voyons le monde sous notre propre prisme et nous avons souvent tendance à juger, à étiqueter, à avoir des attentes que nous estimons parfaitement légitimes. En pensant comme ça, on essaye de faire rentrer le monde dans une petite boîte, une petite boîte qui correspond à notre seule et unique vision. On se voue alors à un sentiment de colère et de ressenti.

Voici un exemple pour vous montrer comment cela fonctionne. Nous avons eu une journée difficile et quand nous rentrons chez nous, personne n’est là pour nous accueillir. C’est la colère. On se dit : « ma femme/mon mari/mes enfants devraient être là pour me réconforter mais ils n’en ont rien à faire ! » Or il n’en est peut-être rien. Ma femme/mon mari/mes enfants ont peut-être eux aussi eu une dure journée et ils ne savent pas forcément que cela nous fait plaisir d’être accueilli. Il s’agirait alors plutôt de réfléchir comme ceci : « il est normal que ma femme/mon mari/mes enfants ne pensent pas à m’accueillir parce qu’ils ont des vies bien remplies. Je peux leur passer un coup de fil avant de rentrer pour leur dire que cela me ferait plaisir de passer un moment avec eux ». Ce « il est normal que…parce que.. » vous aidera beaucoup à lâcher prise, vous verrez !

En résumé : Permettez-vous d’être “improductif”, faites des erreurs, arrêtez de placer des attentes illégitimes dans le monde mais surtout, surtout, ne prenez jamais les choses trop au sérieux.

 

Et surtout pas le Yoga!

Bonne procrastination!
IMG_0825
Namaste!

Bibliographie

Bibliographie
Voici une liste de mes livres coups de coeur qui accompagnent ma pratique et ma vie. Bonne lecture!

Je veux découvrir !

Cours à Paris

Omm Studio
3, rue Saint Gilles
75003 PARIS

Hatha Yoga :
Dimanche de 17h00 à 18h15
Yin Yoga :
Dimanche de 18h15 à 19h30

Contact

Email Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Me suivre

Newsletter

Soyez les premiers informés de tous les événements que j'organise!
Please wait